Avec le mot-clé

La législation française autorise toute personne, même non médecin, à utiliser un défibrillateur automatisé externe (DAE) pour une victime d’un arrêt cardiaque, lui permettant de sauver une vie même avant l’arrivée des secours.

Flux RSS de la rubrique :